Histoire de sirènes

art-histoire-sirenes

Nous connaissons tous le son perçant d'une sirène dans le trafic...

Inventée par le physicien écossais John Robinson à la fin du 18ème siècle, elle doit son nom à la tradition
homérique de la mythologie grecque, où les sirènes étaient des divinités de la mer qui séduisaient les marins
par leurs chants.

En 1819, l’ingénieur français Charles Cagniard de la Tour améliore le procédé et la sirène
mécanique est née.

Les tonalités

De nos jours, la majorité des véhicules prioritaires est équipée de sirènes électroniques. L’ouïe humaine dispose d’une plage réceptive comprise entre 20Hz et 20.000Hz.

Tenant compte des sensibilités auditives individuelles, Federal Signal a développé des sirènes électroniques qui couvrent une plage très large de plus ou moins 650 Hz à 1800 Hz. De plus, les sirènes prioritaires disposent de différentes tonalités spécifiques par pays.

siren-2020277BL

Les plus connues sont

  • Le Wail
  • Le Yelp
  • Le Hi-Lo
  • Le Priority
  • Le Airhorn

En Belgique

La législation belge a réglementé depuis le 1er décembre 1975 l’équipement des véhicules prioritaires ainsi que leur utilisation mais jamais les tonalités.

En France

La France utilise des sirènes '2 tons' spécifiques en quatre tonalités: Police, Gendarmerie, SAMU et Sapeurs Pomiers. ET une tonalité '3 tons' pour les véhicules à facilité de passage.

En Allemagne

On utilise le '2 tons'.


Info ? Conseil ? Devis ? Un consultant peut vous conseiller. Contactez-nous.

art-siren-flood

Utilisation

Quelle est l’importance de ces différents signaux ?

Tout d’abord, il faut savoir qui l’on veut avertir de l’urgence. Tout en sachant que l’utilisation des feux bleus et sirènes ne peut être interprétée que comme une demande de passage dans notre trafic très dense. Les tonalités ‘Wail’ et ‘Yelp’ sont des sons à fréquences modulaire et directionnelle. Elles couvrent toute la plage prévue et les habitants n’entendent qu’une partie spécifique montante ou descendante de la sirène (moins de pollution sonore).

Le nombre de cycles générés varie:

  • ‘Wail’: 12 par minute
  • ‘Yelp’: 72 par minute
  • Le but est simple

    Le véhicule part en urgence en tonalité Wail et lorsque le conducteur prévoit des ralentissements ou une intersection, il passe du mode ‘Wail’ au mode ‘Yelp’. Ce changement de tonalité s’effectue avant d’être bloqué dans un bouchon pour anticiper le dégagement du trafic et des carrefours par les usagers.

    Ces deux tonalités étant directionnelles, elles permettent aux usagers de la route d’identifier d’où vient l’urgence. Concernant le ‘Hi-Lo’ et le ‘Priority’, il s’agit d’un son que l’on qualifie de nondirectionnel qui est beaucoup plus difficile à localiser.

    L’utilisation est simple et particulièrement efficace lors d’interventions, de cambriolages, d'attentats, de prises d’otages, ou dans toutes situations où les malfaiteurs ne doivent pas pouvoir localiser d’où viennent les policiers.

    Le Priority a la même fréquence que le ‘Hi-Lo’, mais dispose de plus de cycles afin d’augmenter le sentiment d’urgence.

    La dernière tonalité ne constitue pas vraiment un son de sirène, mais plutôt un klaxon très puissant de style à air comprimé.


    L'efficacité des sirènes en baisse ?

    Il est important de ne pas perdre de vue, le fait qu'aujourd’hui, les sirènes sont nettement moins efficaces qu’autrefois, car les véhicules sont beaucoup mieux isolés et les systèmes audio y sont de plus en plus ultra-puissants.

    Le tout ajouté aux GSM, GPS, etc... Il faut aussi préciser qu’une sirène n’est pratiquement pas audible pour les autres conducteurs roulant à des vitesses dépassant les 120 km/h. Ils n’entendent la sirène que lorsque celle-ci se trouve à leur hauteur.

    Les sirènes restent néanmoins toujours très importantes pour assurer la sécurité des piétons, des cyclistes et des autres usagers de la route.