L'alcool au volant

alcolock-feature730x500

Déjà en quantité infime, et même si le consommateur n’en est pas conscient, l’alcool a un impact sur le cerveau dont les effets se révèlent rapidement dévastateurs lorsqu’on est au volant.

En Belgique, si le taux légal d’un contrôle d’alcool sur la route s’élève à 0,5 pro mille pour les particuliers, il a été ramené, depuis le 1er janvier 2015, à 0,2 pro mille pour les professionnels de la route. En ce compris les chauffeurs de bus, autocaristes, transports scolaires et conducteurs de camions (catégories de permis C et D avec attestation médicale) et taxis (permis B + attestation médicale).

Comment exprimer la quantité d’alcool dans le sang ?

Il existe 2 manières d’exprimer la quantité d’alcool consommé par un individu:

  • AAG = la concentration d’alcool dans l’air (alvéolaire) expiré.
  • BAG = la concentration d’alcool dans le sang

En Belgique, les taux suivants sont autorisés

  • Particuliers: 0,5 pro mille ou 0,22 mg/l dans l’air expiré
  • Professionnels:  0,2 pro mille ou 0,09 mg/l dans l’air expiré donc  TOLERANCE ZERO !

Alcolock™, l'éthylotest anti-démarrage

Dès qu’un conducteur souffle dans son Alcolock, celui-ci détermine si le niveau d'alcoolémie est inférieur à la limite fixée.

Alcolock-cabine

Si le seuil est franchi, le système de démarrage du véhicule est bloqué.

La CCT 100 permet à l’employeur de contrôler la consommation d'alcool sur le site de travail, sous certaines conditions. Si le règlement de travail de la société contient les clauses nécessaires, tous les véhicules d'une entreprise peuvent être équipés d'un éthylotest anti-démarrage.



Qu’en est-il chez nos voisins ?

En France
Particuliers: 0,5 pro mille ou 0,22 mg/l dans l’air expiré
Transport de personnes (autocars, bus & minibus): 0,2 pro mille ou 0,1 mg/l dans l’air expiré donc TOLERANCE ZERO!

Tous les véhicules concernés (65.000) doivent être légalement équipés d'un éthylotest anti-démarrage agréé avant le 1er Septembre 2015.

En Finlande
Depuis août 2013 les finlandais se sont montrés pionniers dans le domaine de la prévention en imposant l’obligation d’équiper tous les autocars d’un éthylotest anti-démarrage. On parle de 8.000 autocars équipés.


Quelques effets de l’alcoolémie sur la conduite:

  • rétrécissement du champ de vision
  • augmentation de la sensibilité à l'éblouissement
  • altération de l'appréciation de l'espace et notamment des distances
  • diminution des réflexes et augmentation des temps de réaction à des situations imprévues. La durée moyenne du temps de réaction en conditions normales est évaluée à une seconde environ. Dès 0,5 pro mille, ce temps de réaction atteint 1,5 seconde. Plus l'alcoolémie est élevée, plus le temps de réaction est allongé
  • surestimation de ses capacités ; l'effet généralement euphorisant de l'alcool inhibe certains réflexes et peut induire des comportements périlleux
  • apathie générale

Globalement ces altérations mènent à une sous-évaluation des risques. La personne désinhibée perd son sens du jugement et a tendance à conduire plus vite alors que ses temps de réaction deviennent plus longs. Ses réflexes et la coordination de ses mouvements ne sont plus fiables pour freiner ou s’arrêter à temps. L’individu a tendance à oublier le port de la ceinture et à se montrer plus agressif envers les autres usagers.